Caroline Delboy

How to fight food waste?
  • Description

    « En tant que consommateurs, on est responsable de 30% de gaspillage dans les pays du Nord. »

    « Il y a toujours beaucoup plus de solutions que de problèmes. »

    « Pourquoi est-ce qu’on se permet de jeter ce fruit, ce légume à la poubelle ? C’est peut-être parce qu’on est à la fin de ce grand cycle de la distribution. On ne voit pas ce qui s’est passé avant. Peut-être que si on était dans un élevage, si on était dans un champ, le rapport qu’on a à la nourriture serait diffèrent. »

     

Julien Fanon

Quelle est la formule magique de l'innovation sociale?
  • Description

    « A la base de chaque innovation sociale, on trouve un problème sociétal »

    « Des problèmes sociétaux par définition sont des problèmes complexes. Comment définit-on un problème complexe ? C'est un problème qui pour le résoudre, nécessite que l'on traite une multitude d'informations généralement incomplètes, imparfaites, parfois contradictoires. C'est un problème qui implique plusieurs acteurs. Dans le cas d'un problème sociétal, on peut penser à la région, à l’État, au département, aux entrepreneurs sociaux, aux associations, aux bénéficiaires évidemment, au secteur privé. »

    « Pour apporter une solution qui n'existe pas, il faut créer cette solution, il faut innover. »

    « Pour innover socialement, il faut maximiser:

    • la diversité qui permet de créer de la valeur ;
    • l'exposition au sens de la connaissance du terrain, parce qu'il faut être exposé aux problèmes pour pouvoir innover ;
    • la méthodologie ; il faut avoir un cadre qui permet de créer de la valeur pour la société. »

    « Ce que l'on peut faire c'est de pousser la coopération organique afin de favoriser la collaboration entre les secteurs. »

    « On pense souvent que l'innovation est quelque chose de créatif et un chaos, mais en fait il n'y a rien plus faux parce qu'il y a un chaos mais qu'il est contrôlé. »

     

Sofiane Chaib

Tactique des loups, pourquoi pas l'Homme?
  • Description

    « Les loups ont changé le comportement des rivières. Elles ont commencé à moins zigzaguer. Il y avait moins d'érosion. Les canaux se sont rétrécis. Des mares se sont formées. Tout cela était parfait pour un habitat sauvage. »

    « Les rivières ont changé en réponse aux loups. Et la raison était que la forêt en pleine régénération a stabilisé les rives qui se sont moins dégradées. Du coup, les rivières ont adopté une trace plus figée dans le temps.

    De la même manière, en repoussant les cerfs de certaines zones, et en apermettant à la végétation de se reformer sur les bords des vallées, il y a eu moins d'érosion. Du coup les loups, bien que peu nombreux n'ont pas seulement transformé l'écosystème du parc de Yellowstone, cette gigantesque région, mais aussi sa topographie. »

     

Qu'est-ce qu'une Start-Out?
  • Description

    "Contrairement à la Start-Up, la Start-Out ne repose pas sur une mode, un usage ou une culture prédéterminée."

    "La Start-Out crée son propre usage : elle développe un usage dans le temps pour que le présent rejoigne son future."

    "Son plus grand intérêt, son raison d’être est d’élargir les possibilités futures, nos possibilités, nos perceptions."

    "On n’organise pas une audition de chant dans la tête avec des micros."

     

Joël Saingré

Intrapreneur demain?
  • Description

    "Quatre-vingt dix pour cents des entreprises aujourd'hui sont créées par des salariés, et soixante pour cents des entreprises qui sont financées par des fonds d'investissement sont rachetées par des grands groupes."

    "Donc l'intrapreneuriat, c'est ça : c'est réinventer la capacité de l'entreprise à trouver des solutions efficaces, et qui permet de retrouver une dynamique. Donc l'intrapreneuriat, c'est innover."

    "Intraprendre, c'est une question avant tout de sens, de sensation."

    "C'est un danger aussi, le danger de mettre sa carrière en péril. Et c'est un risque. On peut se tromper. On peut avoir raison aussi."

     

Christian Vanizette

Comment entreprendre pour une économie qui fait sens?
  • Description

    "À chaque fois, ils ont travaillé énormément sur se poser la bonne question."

    "Mamou a transformé une activité de production pour résoudre un problème social qu'il avait vu dans son pays.""Il y a d'autres entrepreneurs qu'on a rencontré qui eux ont carrément réinventé des industries entières."

    "La question qui se pose, ce n'est pas "j'ai envie de changer le monde, je vais faire quelque chose." Non. Il se pose "j'ai envie que le monde s'améliore, qu'il change un peu." Ils vont trouver un problème qui est important pour eux et ensuite ils vont essayer de répondre à une question très simple."

     

Hacene Lahreche

Comment créer des espaces créatifs pour les étudiants-entrepreneurs?
  • Description

    « L'un des enjeux de la Paillasse, c'est de permettre l'émergence d'idées, de concepts et d'activités qui intègrent en particulier les dimensions science et art. Et pour cela on a besoin de 2 ingrédients: le talent et [le cadre]. »

    « Le talent on le trouve partout, à l'extérieur, il suffit de le chercher. Et une source principale de talents, c'est l'étudiant. Les étudiants sont une source inépuisable d'énergie, d'inspiration, [...] et ils ont en général très peu de contraintes personnelles qui vont les empêcher de se mettre en situation de risque pour créer quelque chose. »

    « De quoi a besoin un étudiant ? Il a besoin de concret et de projets réels. […] Et si possible, s'ils peuvent éviter de découvrir qu'une grande partie du monde réel a été masquée pendant leurs études [...] - constituer une équipe c'est complexe, et en général on rate un projet quand on le démarre tout seul - ça amène le deuxième besoin : la pluridisciplinarité. »

    « La Paillasse offre un cadre qui permet aux étudiants de se mettre en situation pour créer; parce qu'ils vont avoir des communautés très étendues qui vont leur amener des idées et des projets de réflexion. […] Ces communautés sont constituées de contributeurs qui peuvent faire du mentoring, pousser des idées mais aussi permettre aux étudiants de relativiser leurs projets et de les mettre à l'épreuve. »

     

    Production by http://www.videaux.org

Yann Borgstedt

Why men should invest in women?
  • Description

    "I'm a firm believer that media can be a tool to change the perception that men have on women."

    "A lot of programs that we [at the Womanity Foundation] are doing is, we start things and we collaborate with people. That's been the big frustration for me in philanthropy, there are not enough people collaborating together and too many people doing the same thing."

    "We have a program to help social entrepreneurs scale their impact, with consulting firms although we initially started with pro bono."

    "For girls' education we have two programs in two countries. First one is in Afghanistan, where we transform state schools into model schools. We don't do what the government should do, which is paying the teachers and the infrastructures. We train the teachers, we develop the curriculum with them and we bring other activities like introducing sports into women schools. [...] We believe in giving the same chances."

     

Julien Fanon

Social met business in the 2010's. What's next?
  • Description

    "One of the big trends that we saw during the past 5 years was the convergence and an increased collaboration between social entrepreneurs and traditional private sectors"

    "We see basically two trends. The first one is the increasing penetration of this collaboration with the social entrepreneurs in the company. And the second one is the diversification of the different impacts on the company - different trends that will hit the company."

    "Interestingly enough, in most forms of transformation (...) we see that the change comes from the top. In this collaboration that we're talking about - so the collaboration with the social entrepreneurs - we're starting to see that the change also comes from the bottom meaning that the employees, the individuals are bringing this change. (...) This is one of the first people-led transformation that we see in a company."

     

Sylvain Bureau

Is art the future of business?
  • Description

    "Subversive thinking is when you want not a little change in things but to destroy this current system, to challenge the status quo"

    "Subversion is quite important for artists as well as successful entrepreneurs. (...) Through art practices you can develop this subversive thinking."

    "You cannot create big things without starting by something small like a joke because it's a way to do something different and to create debates. And you cannot create something different if you are within your comfort zone."

    "By doing art, it's a very nice way to experience a lot of difficulties and a lot of uncomfortable aspects, to lose yourself, to find yourself."

     

Search